Comment accoster un bateau?

juin 1, 2021

Vous éprouvez un certain trac à l’idée d’accoster avec votre bateau dans une marina avec les yeux de dizaines de plaisanciers rivés sur vous ou vous souhaitez tout simplement parvenir à accoster avec votre nouvelle embarcation sans l’endommager ?

Peu importe les raisons qui vous motivent à apprendre comment accoster un bateau, sachez que vous pouvez y arriver en suivant notre procédure d’accostage en 4 étapes détaillée dans cet article. De plus, vous trouverez dans ce texte des conseils supplémentaires pour accoster votre embarcation sans encombre lorsque le vent souffle.

Procédure d’accostage en 4 étapes

1 – Approchez tranquillement de l’endroit où vous souhaiter accoster

Lorsque vous approchez de l’endroit où vous souhaitez accoster (port, marina, ou même un simple quai aménagé sur un lac ou une rivière), commencez à décélérer. Il est d’ailleurs très important de la faire dans des environnements fortement achalandés par les plaisanciers, comme les marinas, afin de limiter la création de vagues.

Pour vous assurer d’approcher du bon côté, sachez que le côté de l’embarcation qui sera amené contre le quai ou la jetée devrait être doté de défenses et de cordes fixées dans les taquets ou les mèches du bateau.

Dans le but de faciliter la manœuvre ou de prévenir que votre embarcation entre en contact avec le quai, un membre de l’équipage peut aussi se placer sur le côté de votre bateau avec une gaffe en main. Ainsi, ce dernier pourra attraper ou repousser le quai si nécessaire.

2 – Orientez l’embarcation pour obtenir le bon angle d’approche

Pour réussir votre accostage, il sera important que vous vous donniez le bon angle d’approche par rapport au quai. Pour ce faire, réduisez le régime du moteur autant que vous le pouvez et orientez la proue du bateau vers le point d’accostage que vous avez choisi.

Pour que la manœuvre d’accostage soit la plus facile à réaliser possible, nous vous recommandons d’arriver à proximité du quai avec un angle d’environ 30 degrés. Vous ne devez donc pas arriver parallèlement au quai ni de manière perpendiculaire.

Lorsque votre embarcation est à moins de 10 mètres de l’endroit où vous souhaitez accoster, mettez le moteur au point mort et laissez l’élan restant vous porter jusqu’au quai. À ce moment, si vous savez que la profondeur de l’eau est très faible à l’endroit où vous accosterez et que vous utilisez un moteur hors-bord, vous pouvez incliner celui-ci pour éviter que son aileron et son hélice ne soient endommagés.

3 – Arrivez délicatement et touchez le quai

Juste avant que votre embarcation de plaisance ne touche le quai, tournez son volant ou sa barre de manière que votre bateau se positionne parallèlement à celui-ci pour l’accostage.

Si votre embarcation s’arrête alors qu’il reste une certaine distance à parcourir avant d’arriver au quai, remettez momentanément le moteur en marche (à faible vitesse) jusqu’à ce que le bateau atteigne le quai. À l’inverse, si votre embarcation s’approche du quai avec trop d’élan, vous pouvez enclencher momentanément la marche arrière pour ralentir votre vitesse et éviter de percuter le point d’accostage. Si vous êtes dans une petite embarcation (comme une chaloupe ou un petit bateau de pêche) et que vous avez des rames à bord, celles-ci peuvent aussi être très utiles pour corriger votre trajectoire lorsque seulement quelques mètres vous séparent du quai.

Normalement, si vous avez suffisamment réduit votre vitesse et utilisé le bon angle d’approche, cette étape de l’accostage devrait se faire sans trop de problèmes. Cela dit, n’hésitez pas à rebrousser chemin pour arriver avec le bon angle et la bonne vitesse plutôt que de risquer d’endommager votre embarcation.

4 – Attachez solidement votre embarcation au quai

Une fois que votre approche est complétée et que votre embarcation est immobilisée au bon endroit, il ne vous reste plus qu’à attacher les cordes d’amarrage de votre embarcation situées à la proue et à la poupe aux taquets ou au bout du quai.

Assurez que vos nœuds sont solides pour éviter les mauvaises surprises.

Accostage dans des conditions de vent particulières

Accoster avec un fort vent de face ou de dos

Si vous souhaitez accoster votre embarcation alors qu’un fort vent de face ou de dos souffle, vous devrez modifier quelque peu votre vitesse et votre angle d’approche en conséquence.

Par exemple si un vent de face souffle, vous devrez peut-être arriver au quai avec un peu plus de vitesse. À l’inverse si le vent vous pousse vers l’avant, n’hésitez pas à couper le moteur plus tôt qu’à l’habitude pour ne pas arriver avec trop d’élan.

Aussi, que vous deviez négocier avec un vent de face ou de dos, nous vous recommandons d’approcher le quai avec un angle plus petit que d’habitude, soit un angle inférieur à 30 degrés.

Accoster lorsqu’un fort vent repousse votre embarcation du quai

Si le vent qui souffle au moment d’accoster votre bateau vous repousse du quai, c’est votre angle d’approche que vous devrez modifier.

Lorsque vous approchez de votre point d’accostage à faible vitesse, faites l’approche à un angle plus grand que d’habitude, c’est-à-dire à plus de 30 degrés par rapport au quai. Dans ces conditions, une gaffe pourrait aussi vous aider à vous agripper au quai pour ensuite vous amarrer.

Accoster avec un fort vent qui pousse votre embarcation vers le quai

Lors d’une manœuvre d’accostage, vous devez vous méfier d’un vent qui pousse votre embarcation en direction du quai si vous voulez éviter de percuter ce dernier.

Lorsque vous arrivez près du quai auquel vous souhaitez amarrer votre bateau, réduisez le régime du moteur au ralenti et pointez la proue vers le point d’accostage comme à l’habitude. Poursuivez votre approche en utilisant un angle de moins de 30 degrés par rapport au quai.

Puis, faites tourner votre embarcation de manière qu’elle se positionne parallèlement au quai et immobilisez-la à une distance plus grande que d’habitude de celui-ci. Laissez ensuite le vent souffler le bateau sur la distance finale jusqu’au quai en position parallèle.

L’INSN vous propose différents outils qui feront de vous un plaisancier compétent

En conclusion, l’idée d’avoir à accoster un bateau ne devrait pas vous empêcher de dormir ou de profiter de votre été sur les plans d’eau. Avec la bonne technique, tout le monde peut y arriver de manière sécuritaire. Rappelez-vous toutefois que pour naviguer en toute légalité sur les plans d’eau du Canada, vous devez en tout temps conserver sur vous votre carte de conducteur d’embarcation de plaisance. Alors, achetez votre permis de bateau dès aujourd’hui si vous ne l’avez pas encore et n’hésitez pas à profiter des forfaits de groupe avec votre famille ou vos amis !

Et si jamais vous êtes à la recherche d’autres conseils portant sur la sécurité nautique ou les manœuvres de navigation de base, sachez que l’Institut National de Sécurité Nautique est votre meilleure ressource. Son manuel de sécurité nautique est un outil précieux pour les plaisanciers débutants ou qui souhaitent se rafraîchir la mémoire avant de passer leur examen en ligne pour le permis de bateau!

G

Obtenez votre permis aujourd'hui

$49.95